« BIRKIN – GAINSBOURG, LE SYMPHONIQUE » – ULTIME DATE !

31/03/2020 à 20:00
Concert d’adieu

C’est une soirée unique en son genre qui vous attend ce 31 mars. Jane Birkin a accepté la proposition de la Fondation de la Saison culturelle de Montreux de réserver à notre ville l’ultime date pour boucler d’une tournée à succès de plus de 3 ans !

Et comme cette soirée ne peut être comme les autres, Jane Birkin a demandé à quelques amis artistes de venir avec elle pour des duos réservés exclusivement pour Montreux .

Avec l’Ensemble Symphonique Neuchâtel, sous la direction d’Alexander Mayer, vous redécouvrirez ces chansons éternelles comme « Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve », « la gadoue », Ballade de Johnny Jane » ou encore « La javanaise ».

Il va y avoir de l’émotion dans l’air ce soir-là dans l’Auditorium Stravinski! L’identité des invités sera révélée dans le courant de l’automne.

ATTENTION : il est vivement recommandé de réserver sa place. Aucune supplémentaire possible!

Pour le confort des spectateurs

A l’instar de tous les spectacles inscrits dans le cadre de la Saison culturelle de Montreux, les transports publics sur la Riviera (zones 70 à 77 du réseau Mobilis) sont offerts pour tout détenteur d’un billet, deux heures avant et deux heures après chaque événement. Plusieurs restaurants montreusiens proposent rabais et formules spéciales pour le repas. La Saison culturelle est aussi partenaire de « La Chaise rouge », le programme développé par la Croix-Rouge vaudoise et Pro Infirmis destiné aux personnes à mobilité réduite.

Toutes les informations sur www.lasaison.ch/infos-pratiques.

Places assises et numérotées : CHF 99.- / CHF 89.- / CHF 69.-.

Places également disponibles auprès de notre partenaire FNAC en cliquant ici

 

 

« Une chose entre autres que tu n’sais pas, tu as plus qu’un autre l’meilleur de moi »… Les paroles de Serge pour moi… et j’ai compris des années après qu’il avait raison… Il m’a donné le meilleur de lui…

… C’est peut-être pour cette raison que je chante Gainsbourg sur scène depuis bientôt trente ans… Jamais je n’aurais pu faire cela sans l’aide de Philippe Lerichomme qui connaissait autant que moi chaque chanson de Serge, ses goûts, ses fragilités, ce qu’il aurait aimé ou pas aimé ; Philippe qui est devenu aussi par la suite mon directeur artistique pour la scène, sachant quels titres je devais interpréter, en redonnant un souffle de nouveauté à chaque concert, à partir des mêmes chansons.

Puis j’ai eu de la chance… Je me suis envolée pour Tokyo afin d’être auprès des japonais après le tsunami et la catastrophe de Fukushima. J’allais donner un showcase modeste sur place, c’était une manière de remercier les japonais pour ce qu’ils m’apportaient depuis quarante ans… Je suis arrivée à l’hôtel puis à la salle de concert… L’émotion était palpable, et j’ai chanté sur cette petite scène aux côtés d’un pianiste qui avait écrit de magnifiques arrangements, si délicats et émouvants. On m’a soufflé son nom… Nobu, un compositeur à part entière… A mon retour à Paris j’ai tenté de rassembler de l’argent pour les sinistrés japonais, sans-abris… et mon manager Olivier Gluzman m’a alors rappelé que j’avais promis de faire trois, cinq concerts aux Etats-Unis… Comment faire ? Avec qui ?

J’ai repensé à Nobu et nous voilà partis à l’aventure avec les chansons de Serge, pendant deux ans avec le concert Via Japan!

Un jour j’ai évoqué à quelqu’un le fait que Serge s’inspirait beaucoup de la musique classique et à quel point il aurait été beau que ses textes soient interprétés avec un orchestre symphonique. Très vite, le projet a pris forme : Les Francofolies de Montréal m’ont proposé d’ouvrir le festival 2016 par deux concerts avec l’Orchestre Symphonique de Montréal.

Quoi interpréter, quelles chansons ? Philippe Lerichomme a trouvé les bonnes idées… une liste de chansons… ut puis Nobu… Je viens juste d’écouter les arrangements qu’il a composés pour l’occasion, ils sont d’une beauté inouïe, avec une magie à la Mendelssohn, Messiaen… des airs de jazz, de fantaisie et de charme…

J’ai pris des chansons de Serge, les idées de Philippe et la magie de Nobu… et aujourd’hui naît Gainsbourg Symphonique!

Jane Birkin, mars 2016

Distribution

Jane BIRKIN et ses invités

L’Ensemble Symphonique Neuchâtel dirigé par Alexander MAYER

Direction artistique: Philippe LERICHOMME

Arrangements et piano: Nobuyuki NAKAJIMA

 

La presse parle du spectacle

 

« Magnifique » – Le Parisien

« Une réussite » – Elle

« Classieux et classique » – Les Inrocks

« Plein d’émotion, de classe et de dignité » – Paris Match

A découvrir prochainement